Des précisions et une information capitale pour le centre social de Bellecroix

A la suite de la publication de notre article « Centres sociaux, après une décision polémique, la Mairie s’exprime face à la presse » le 29 mars 2021, M. Tahri a souhaité réagir aux propos de M. Loukili que nous avions cité et a précisé certaines informations.

Les réponses et les précisions de M. Tahri

Nous expliquions dans notre article que la CAF allait délibérer sur le renouvellement des agréments des centres sociaux le 16 avril 2021, c’est une erreur de notre part. L’adjoint au maire a précisé que, si c’est bien le cas pour l’Espace de la Grange, il n’en est rien pour les centres sociaux de Bellecroix et de Borny. Concernant Bellecroix, la CAF a déjà pris une décision qui fait suite à un conseil d’administration ayant eu lieu au mois de février 2021. Pour Borny, celle-ci s’exprimera en juin.

M. Tahri a également réfuté les propos de M. Loukili, président de l’ADACS, qui le visaient et qu’il juge « inacceptables ». Celui-ci avait déclaré, (en réaction à la conférence de presse qu’avait donnée la Mairie le 19 mars à propos de ses relations avec les centres sociaux de la Grange-Aux-Bois et de Bellecroix) que « L’adjoint au maire était plutôt dans une logique d’ingérence que de co-construction ». Il affirmait également que seulement deux rencontres avaient eu lieu entre M. Tahri et lui-même. Or, l’élu fait état de quatre.

L’adjoint au maire ajoute surtout que depuis octobre 2020, dans le cadre de l’élaboration du projet social du centre, de nombreux courriers ont été envoyés et qu’à plusieurs reprises la Mairie a proposé une aide aussi bien technique que financière pour pallier aux problèmes de gouvernance de l’ADACS. Il ne peut donc pas accepter cette accusation d’ingérence.

Non renouvellement de l’agrément CAF pour l’ADACS

Nous avons appris aujourd’hui par un communiqué de presse émanant de la Ville de Metz, que la CAF s’était finalement prononcée en faveur d’un non-renouvellement de son agrément pour le centre social de Bellecroix. Nous pouvons y lire que « Selon la CAF, cette association (ADACS, Ndlr) présente une démarche participative en interne et en externe insuffisante et les projets présentés ne sont donc pas éligibles, à l’obtention de cet agrément »

Dans le même communiqué M.Tahri explique donc « [qu’] En accord avec le courrier daté du 12 mars et la rencontre avec Monsieur le Maire et le président de l’association Adac’s le 17 mars dernier les informant que la mise à disposition des locaux se faisait sous réserve de l’obtention du label CAF, nous ne sommes plus en mesure de leur permettre de gérer le centre social ».

La situation de l’ADACS en ce début d’année 2021

D’après nos informations, la situation était devenue compliquée au centre social de Bellecroix qui n’a pu soumettre de dossiers de financements suffisamment solides, ni de projet social correspondant aux critères de la CAF. Dans notre article du 29 mars 2021, M. Loukili évoquait l’absence du directeur de l’association liée à un accident de travail suivi d’un arrêt de travail. Nous avons découvert qu’il n’y avait actuellement, plus de directeur à l’ADACS. Celui-ci a pris la direction de l’Espace Arc en ciel à Knutange au mois de mars 2021, comme nous avons pu le vérifier sur LinkedIn.

« Ne laisser personne sur le côté »

Le communiqué évoque un appel à projet qui sera lancé entre 5 et le 30 avril 2021 afin de sélectionner une autre structure pour gérer le centre social de Bellecroix. M. Tahri a expliqué que le choix se fera de manière transparente, dans le cadre d’un partenariat entre la CAF, la Ville et la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale). Le but de la nouvelle structure sera de répondre en priorité aux besoins de tous les habitants sur la base d’un projet social global et cohérent.

L’autre priorité de la Mairie, selon M. Tahri, « est de ne laisser personne sur le côté ». Il affirme que l’objectif est de garder tout le monde et tient à rassurer les salariés : ceux-ci seront consultés afin de trouver une issue bénéfique pour tous.

Des propos confirmés par M. Grosdidier qui annonce dans le communiqué de presse du 31 mars 2021 « Les activités périscolaires mises en place, comme les emplois salariés de ce centre seront bien entendu conservés ».

Nous allons suivre l’appel à candidature qui sera lancé pour reprendre le centre social de Bellecroix. Nous porterons également un intérêt aux décisions que prendra la CAF pour l’Espace de la Grange (Grange-Aux-bois) en avril et pour CASSIS (Borny) en juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.