Motris inaugure une «trucothèque»

Le 11 juillet, Motris a inauguré sa «Trucothèque», rue de Stoxey. L’association, qui milite pour une transition de la société afin qu’elle devienne «viable à l’échelle planétaire», ouvrira cet espace les mercredis, de 16h à 20h et les samedis, de 14h à 18h. 

Motris est une association qui veut participer au changement de modèle de la société, afin que celle-ci devienne plus viable. Pour ce faire, elle mène plusieurs projets. Le dernier en date ? Un local regroupant une «trucothèque» et une zone de gratuité, qui a été inauguré à Bellecroix, mercredi dernier. «Le modèle économique actuel est basé sur la possession. Avec ce lieu, nous voulons essayer de changer ce mode de fonctionnement pour favoriser le prêt», explique Olivier Rudez, un des membres fondateurs de Motris, à l’origine de ce projet. En effet, cet espace permettra à qui le souhaite de venir emprunter des livres, des jeux de société mais aussi des outils pour bricoler et des équipements sportifs.

Si l’association va mettre en place un registre pour assurer un suivi, elle compte aussi sur l’honnêteté des personnes : « On tient vraiment à cette notion de partage mais aussi de confiance, insiste Olivier Rudez. Cela permet de créer du lien et de casser les codes actuels qui reposent sur une certaine méfiance». Pour ce qui ne peut pas être prêté (vaisselles, chaussures, etc.), une zone de gratuité est également mise à disposition. Alors, ne jetez plus les objets que vous n’utilisez plus mais déposez-les plutôt 4/7 rue de Stoxey.

Le but pour Motris, à travers ce lieu, est aussi de donner envie à d’autres personnes de prendre des initiatives similaires. Que vous souhaitiez rejoindre l’équipe de bénévoles de l’association ou bien mettre en place un projet solidaire, n’hésitez pas à contacter Motris par mail, contact@motris.fr ou par téléphone au 06 02 37 22 16.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.