Pendant une semaine, la soupe était à l’honneur à Bellecroix

Du mercredi 21 au samedi 24 novembre, le centre social ADAC’s, en partenariat notamment avec APSIS Émergence, a décidé d’organiser une fête de la soupe. Durant une semaine, des activités ont été proposées aux enfants et habitants du quartier dans différents lieux de rencontre, avec de nombreuses dégustations de soupes faites par les mamans avec les associations du quartier.

 

Dans le cadre de la fête de la soupe, le centre social de Bellecroix a décidé d’organiser une marche aux lampions avec enfants et parents. Elle a débuté à l’ADAC’s et s’est terminée à l’IRA, où tous ont pu regarder le film « La légende de Despereaux », qui parle d’un royaume enchanté, peuplé par des gens éternellement heureux dont le plus grand plaisir est de déguster, chaque soir, la soupe la plus succulente du monde.

Catherine Fontaine Lemoine, référente famille au centre social, nous explique que la marche aux lampions a été créée pour illuminer le quartier le temps d’une promenade, mais aussi pour permettre aux enfants et aux parents de mieux connaître le quartier. « Le but de cette soirée est de faire une sortie familiale dans le cadre de la fête de la soupe, qui réunit tout le quartier depuis déjà dix années, dans un lieu comme l’IRA qui est implanté à Bellecroix mais qui n’est pas connu par tous les habitants ».

Un événement pour « permettre au quartier de s’ouvrir »

Pour clôturer la fête de la soupe, une manifestation a été organisée sur la place du marché, qui s’est transformée en place gourmande dans une ambiance musicale avec plein de dégustations, mais aussi diverses animations comme le vélo-mixeur, une expositions de tabliers et des ateliers pour enfants. On y trouvait aussi le concours de soupes qui était ouvert à tous les habitants. On y trouvait toutes sortes de soupes, de différents goût et de différents pays. « Nous espérons à travers ce type d’événement une réouverture de ce quartier qui se sent oublié. Il est donc important de permettre à ce quartier de s’ouvrir », nous disait Malika Boumediene, éducatrice à APSIS Émergence.

Luciana n’habite pas le quartier mais elle est venue avec sa sœur pour tenir un stand de soupe au potiron. « C’est une bonne idée d’organiser ce genre d’événement, surtout à l’approche de l’hiver car cela permet de nous réchauffer tout en rencontrant de nouvelles personnes

Photos de Cathy Zins, médiatrice des conseils citoyens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.