Portrait d’association : ANAAMO

Nous sommes partis à la rencontre de l’Association des Naturels et Amis de l’Angola (ANAAMO) qui vient d’ouvrir ses locaux à Bellecroix. Pour en savoir plus, nous avons échangé avec sa secrétaire générale, Isabel Mbnongo.

Depuis quand l’association existe-t-elle ?

L’Association des Naturels et Amis de l’Angola est une association à but non lucratif qui a été créée le 21 juin 2016. Elle est gérée par un comité d’organisation de dix membres. Elle a existé pendant plusieurs années sans local mais cela ne nous a pas empêché de poursuivre nos activités que l’on peut qualifier de ponctuelles. C’est finalement au mois de novembre 2018 que nous a été attribué un local à Bellecroix.

Quel est l’objectif d’ANAAMO ?

L’association a des objectifs socioculturels et éducatifs, qu’elle remplit à travers des activités ponctuelles comme la fête de quartier, la fête des voisins, des tournois de foot et des soirées à thème. Il y a aussi des activités régulières telles que des ateliers informatique, de français langue étrangère, de cuisine ou encore de l’aide aux études.

Attribuer l’adjectif « angolais » au nom de votre association, n’est-ce pas excluant ?

L’association s’appelle ainsi car elle a vu le jour grâce à des Angolais. Mais ANAAMO accueille aujourd’hui tout public qui serait intéressé par les activités qu’elle propose. Nous ciblons particulièrement les demandeurs d’asile qui ne comprennent pas le français ainsi que les travailleurs qui n’ont pas forcément le temps d’apprendre le français et d’autres langues étrangères. Il y a, en plus, un programme d’aide aux études destiné aux lycéens du quartier. Le nom de l’association ne constitue donc aucunement un frein. Aujourd’hui, nous accueillons pour nos activités des Italiens, des Congolais, des Algériens,…

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

La difficulté majeure de cette association a été pendant longtemps l’attribution d’un local. Cela n’a pas empêché le bon déroulement de nos activités mais ça a tout de même limité nos actions. Malgré l’attribution d’un local par Metz Habitat Territoire, notre association connaît aujourd’hui un manque d’infrastructures pour le déroulement de ses activités : des ordinateurs qui ont vieilli, un manque de machine à coudre pour l’atelier couture,… Des subventions seraient les bienvenues dans les caisses de l’association.

Des projet à venir ?

Aujourd’hui, l’objectif principal de l’association est de maintenir les activités existantes, continuer de faire la publicité de ces dernières pour une adhésion massive des habitant des quartiers. Nous avons aussi pour priorité de mettre l’accent sur les activités à vocation éducative comme l’aide aux devoirs et les ateliers de langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.