Fin de mission pour les volontaires d’Unis-Cité

La semaine prochaine, les missions des volontaires en service civique à Unis Cité prendront fin. Deux de ces engagés, Nour et Ninon, nous racontent comment elles ont vécu cette expérience.

Ninon et Nour se sont toutes les deux tournées vers le service civique après un échec au niveau de leurs études. Après avoir assisté à une réunion d’information organisée par Unis-Cité, Ninon a décidé d’y faire un service civique. « Les missions que l’association proposait m’ont plu. Le fait de travailler en équipe, avec des enfants et des personnes âgées, ça me plaisait ». Nour, elle, a choisi Unis-Cité « pour pouvoir travailler avec des enfants. C’est vraiment ce qui m’intéressait le plus ».

Elles ont, toutes les deux, été mobilisées sur les missions « Les jeunes citoyens du numérique » et « Les connectés ». La première consistait à organiser des interventions autour de la citoyenneté numérique, de la programmation et de l’intelligence artificielle dans des écoles primaires, des collèges mais aussi des foyers et des centres sociaux. La seconde permettait aux volontaires de se rendre dans des EHPAD ou aux domiciles de personnes âgées pour les former au numérique. « Il y a un aspect social qui est plus important que le volet numérique, précise Ninon. En général, si on passe 15 minutes à les aider, après, on discute pendant 30 minutes ».

Avant d’intervenir auprès de ces différents publics, les volontaires ont été préparées. « Pendant les deux premiers mois de mission, les services civiques sont formés. On leur fournit des ressources pédagogiques. Ils s’entraînent à créer des ateliers qu’ils testent entre eux, détaille Cédric Bouchet, coordinateur d’équipes et de projets à Unis-Cité. Des intervenants extérieurs viennent également les former. On leur apprend les bases de l’animation ».

Une expérience enrichissante

Les deux volontaires n’ont pas été déçues par leur expérience : « j’ai appris à travailler avec des personnes différentes et j’ai gagné en maturité, en expérience et en compétence. C’était une année vraiment constructive », affirme Ninon. Un point de vue partagé par Nour : « J’ai appris beaucoup de choses et j’ai changé mes habitudes, notamment par rapport à la protection de mes données. J’ai aussi fait de très belles rencontres ».

Les volontaires d’Unis-Cité ont également bénéficié d’un accompagnement au projet d’avenir : « l’idée, c’est qu’ils ne finissent pas leur service civique sans solution pour après. On les aide à rédiger des CV, des lettres de motivation,…», explique Cédric Bouchet.

Alors, si, comme Ninon et Nour, vous voulez vous engager à Unis-Cité pour travailler avec des enfants, mener des ateliers auprès des personnes âgées, sensibiliser les habitants au gaspillage alimentaire ou bien donner des cours de français à des réfugiés, rendez-vous sur le site de l’association. Vous pourrez vous inscrire à une séance d’information pour en apprendre plus sur les multiples missions proposées par Unis-Cité. La prochaine séance aura lieu mercredi 1 juillet, à 14h, au 4 rue de Normandie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.