Le salon Tijara 100% femmes a récolté des fonds en mémoire des disparus du quartier

Ce dimanche 13 janvier a eu lieu, au centre social du Petit Bois, la deuxième édition du salon Tijara au profit du projet de construction d’un puits de lumière pour les disparus du quartier de Borny.

Une journée 100% femmes a eu lieu au centre social du Petit Bois. Elle a été organisée par Salima, coiffeuse de profession mais aussi porteuse du projet « construction du puits de lumière pour les disparus de Borny », afin que les femmes puissent se réunir et passer du bon temps toutes ensemble. Elles ont ainsi pu profiter de plusieurs stands de beauté, avec des produits cosmétiques, du prêt-à-porter, des bijoux, de la décoration et du henné, avec également de la restauration sur place.

La deuxième édition de ce salon Tijara a été réalisée dans le but de rendre hommage à tous les décès qu’il y a pu avoir dans le quartier de Borny. Avec les fonds récoltés lors de l’événement et avec l’aide de l’association d’aide humanitaire One Million Smile Hasanettes, Salima et Karim, co-organisateur du projet, ont comme objectif de construire un puits dans un village au Cameroun, où les infrastructures de distribution d’eau se font rares. Il pourra atteindre 3 000 personnes ainsi qu’une centaine d’arbres fruitiers.

Pour laisser une marque sur ce projet, une plaque avec les noms des personnes décédées sera installée sur le puits. « Dans la religion musulmane, chaque goûte d’eau qui en sera issue et qui ira dans la bouche d’une personne allégera les souffrances de ceux qui sont dans la tombe », explique Karim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.