Portrait d’engagés : le binôme Mushtak et Aram d’Unis-Cité

L’association Unis-Cité accueille de nombreux volontaires en service civique pour cette nouvelle saison 2020-2021. Elle leur propose différents programmes. Parmi ceux-ci, COOP’R, qui met en binôme des volontaires francophones avec des bénéficiaires de Protections Internationales. Dans cet article, Mushtak et Aram se tirent le portrait.

Le portrait de Mushtak par Aram : Un parcours parmi d’autres

Mushtak Abdoullah a 25 ans. Elle vient de Somalie, un pays qui est en guerre depuis 30 ans. Après un long périple, elle est venue s’installer en France avec son mari et ses deux enfants pour trouver un semblant de sérénité.

Une fois installée, elle a voulu apprendre à parler le français car « c’est la clé du pays, c’est important », nous dit-elle. Le service civique est donc une chance de s’intégrer plus facilement et de s’imprégner de l’expérience des autres.

Ici, elle a pu redécouvrir le respect et l’entraide. Elle vit dans le quartier calme de Vallières et son parcours suit son cours. Elle a maintenant toutes les cartes en main pour améliorer son français et atteindre le niveau B1. Adorant les enfants, elle souhaite ensuite s’inscrire à une formation pour devenir assistante maternelle.

Le portrait d’Aram par Mushtak : Où le vent nous mène

Aram Curatolo a 22 ans et est tiraillée entre deux pays, la France et le Sénégal. « Je me cherche », dit-elle. Née d’une mère française et d’un père sénégalais qu’elle n’a jamais connu, elle s’est toujours demandée quelles étaient sa place et sa légitimité.

Après avoir obtenu son bac littéraire, elle a fait deux formations qui n’ont pas vraiment abouti. Toutefois, cela lui a permis de trouver son domaine de prédilection : le social. Travaillant dans un hôtel comme réceptionniste, le contact avec les clients lui a donné envie de faire plus. « Je me suis inscrite au service civique pour me rendre utile, aider les autres, m’aider moi-même », explique-t-elle, pleine d’espoir. Une nouvelle étape dans son parcours, qui sera, on l’espère tous, un tremplin pour continuer sa vocation d’aider les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.