Portrait d’habitants : Gaël, streamer sur Twitch  

Du haut de ses 27 ans, Gaël est un streamer, ayant passé le cap des 300 followers sur Twitch et un habitant du quartier de Borny. À travers cette interview, le jeune homme nous ouvre les portes de son monde.

Le streaming, c’est le fait de visionner des contenus en ligne comme des vidéos, films, séries, podcasts ou des let’s play de jeux, c’est-à-dire des vidéos d’un joueur qui essaye de terminer entièrement le jeu et qui inclue ses commentaires souvent humoristiques. Gaël, jeune streamer et créateur de contenus, nous en explique quelques fondamentaux.

Présente-toi : qui es–tu et quel est ton métier ?

Je suis Gaël, alias Gaeryukit sur Twitch, et je suis streamer et monteur vidéo YouTube. Et je suis aussi un gamer à mes heures perdues, donc tout le temps en fait (rires). Je streame depuis 2015 mais, depuis septembre 2019, je streame et monte des vidéos à plein temps.

Qu’est–ce qui t’a donné l’envie de devenir streamer et monteur vidéo ?

Pour Twitch, c’était l’envie croissante de partager mes rires, mes émotions quand je rencontrais des bugs complètement fous sur les jeux auxquels je jouais. Pour YouTube, j’ai commencé à monter mes vidéos de let’s play de jeux vidéo, des bêtisiers en tout genre pour ma propre chaîne, qui a maintenant 3 ans. Puis, au fur et à mesure, ma technique de montage s’est améliorée, ce qui a intéressé d’autres youtubeurs. Depuis, je monte des vidéos pour certains d’entre eux.

Que faut–il pour être un bon streamer ?

Avoir de la bonne humeur, un brin de folie et toujours jouer à des jeux qu’on aime. Sans cela, on n’attire pas les gens, on ne leur donne pas envie de prendre la parole et de discuter.

Quels logiciels utilises-tu pour tes streams et pour ton montage ?

OBS pour le stream. Je fais mes propres scènes : celles d’accueil, d’attente, de pause, de jeu, de transition. Cela me permet d’avoir des scènes uniques, que personne d’autre ne peut avoir. Pour le montage, j’utilise PowerDirector. C’est le logiciel sur lequel je suis le plus à l’aise.

Quels sont les jeux que tu streames ?

Pour le moment, je fais surtout du Minecraft sur mon serveur. Le dimanche, je joue à The Forest avec un ami. Je n’ai pas vraiment d’horaires précis mais lorsque je me lance, j’y vais à fond et je pars dans du fun total. Je fais surtout des jeux multi-joueurs mais aussi un peu de jeu solo, notamment avec The Evil Within. C’est idéal pour avoir peur lorsque un ennemi vous saute dessus sans crier gare. Je montre aussi mes montages vidéo pour avoir des avis, des suggestions de corrections à apporter,…

En ces temps particuliers, où le coronavirus est présent partout dans le monde, penses-tu que streamer apporte quelque chose aux personnes confinées ?

Bien évidemment. Les gens, en ce moment, sont cloîtrés chez eux. Les streamers proposent des contenus que seuls Twitch, Youtube et internet peuvent offrir, et ce sans sortir de chez eux. M6 diffuse des films de Noël depuis mars pour soi-disant « remonter le moral ». Ils donnent surtout envie d’aller dehors voir du monde ! Quand je streame, j’active tout le temps ma caméra. Les spectateurs ont donc une personne à qui parler, il y a des interactions sociales qui se créent. En ce qui me concerne, épidémie ou non, cela ne change pas trop mes habitudes de vie : je sortais déjà peu. Je fais simplement plus attention que d’habitude.

Quels sont tes prochains objectifs et tes futurs projets ?

Je viens de passer le cap des 300 followers, je voudrais atteindre les 500 puis les 1000. Cela vient surtout du bouche à oreille mais je commence à avoir un petit succès. Je vais aussi automatiser mon serveur Minecraft (c’est-à-dire le mettre à jour de manière automatique, et non à la main comme je fais habituellement) durant le mois de mai. Je voudrais également vivre du montage vidéo et m’améliorer autant que possible. J’ai deux gros projets de stream, en juin et en septembre. D’abord, Death Stranding, pour les quêtes Fedex : ce sont des quêtes qui nous font aller d’un point A à un point B, obtenir un item et retourner au point A. Ce jeu n’a que ce genre de quêtes et je vais bien m’amuser avec ! Ensuite, il y aura Cyberpunk 2077 et je vais clairement abuser de la customisation. Mes amis ne joueront pas avec moi parce que je pousserai les limites du jeu jusqu’à plus soif (rires).

Un dernier mot ?

Ma personnalité m’a amené jusqu’ici. Je suis un peu foufou, je me fais rire et si ça divertit mes spectateurs, tant mieux. Je suis fier d’être ainsi et de pouvoir donner de la bonne humeur à tous. Streamer me permet d’extérioriser, car dans la vraie vie, je suis quelqu’un de très calme. Je me sens à ma place en streamant et je ne changerai ça pour rien au monde.

Vous pouvez suivre Gaël sur son compte Twitch : Gaeryukit. À vos claviers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.