Une rentrée pas comme les autres

A l’occasion de la rentrée scolaire, Anne Stémart, adjointe au maire chargée de l’éducation et des affaires scolaires et Caroline Audouy, adjointe au maire déléguée au plan mercredi et aux activités périscolaires, se sont rendues à l’école maternelle Les Joyeux Pinsons.

Contexte sanitaire exceptionnel oblige, la rentrée de l’année scolaire 2020-2021 ne s’est pas passée comme ses prédécesseures. Ainsi, pour éviter les regroupements, l’école maternelle Les Joyeux Pinsons a accueilli les enfants avec des horaires décalés : 8h30 pour les petites sections, 8h45 pour les moyennes et 9h pour les grandes. Les enseignants ont pris le temps d’échanger avec chaque parent pour les rassurer et faire découvrir aux nouveaux venus les salles de cours.

Si la distanciation sociale n’est plus de mise, enseignants et parents doivent toujours porter des masques au sein des écoles. Les gestes barrières doivent également être respectés. Pour ce faire, la Ville de Metz a fourni des gels hydro-alcooliques et du savon aux établissements. « Cela fait un mois que la Ville travaille pour que la rentrée se passe dans les meilleures conditions : entretien et désinfection des établissements mais également rénovation des intérieurs et extérieurs, détaille Anne Stémart, adjointe au maire chargée de l’éducation et des affaires scolaires. D’ailleurs, la rentrée se passe de façon très sereine : les enfants et les enseignants se sont déjà mis au travail ».

Moins d’élèves dans les classes de grande section

Malgré ce contexte particulier, la fréquentation des écoles messines est bonne, avec très peu d’élèves absents. S’il y a 15 jours, 200 enfants n’étaient pas encore inscrits, ils n’étaient plus que 140 récemment. « Il y aura encore des inscriptions aujourd’hui donc on peut penser que ce nombre va baisser », assure l’adjointe au maire.

Autre nouveauté de cette rentrée : le dédoublement des classes de grande section de maternelle en zone d’éducation prioritaire. Les écoles Joyeux Pinsons et Mésanges bénéficient toutes deux de ce dispositif. Les effectifs seront donc divisés par deux : chaque enseignant aura ainsi environ 12 élèves dans sa classe. Un environnement qui sera, à n’en pas douter, plus propice à l’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.