Wejdan Nassif dresse le portrait d’habitants du quartier dans « À vau l’eau »

Ce vendredi 1er mars, la MJC a organisé dans ses locaux une soirée afin de présenter le livre de Wejdan Nassif, intitulé « À vau l’eau ».

Dans le cadre de la sortie d’« À vau l’eau » de Wejdan Nassif, la MJC a souhaité organiser une soirée afin de présenter le livre et son auteur et de remercier tous les collaborateurs qui ont participé à la réalisation de ce projet.

La soirée a débuté avec une représentation musicale de la chorale de Metz-Borny, Bayembi Borny. Cette chorale multi-culturelle propose un large répertoire allant du chant flamand au gospel en passant par la musique africaine.

Puis le livre a été présenté : « À vau l’eau » est un récit basé sur des témoignages réels dans lequel Wejdan Nassif esquisse quelques portraits de ses voisins de Borny, amis syriens, palestiniens ou d’ailleurs. Wejdan Nassif est une militante syrienne, réfugiée à Metz et ancienne institutrice à Damas. Elle a poursuivi son travail d’écriture, débuté en mars 2012, et a commencé à travailler avec Passages au travers des ateliers de théâtre interculturels El Warsha.

« Un texte extrêmement touchant, fort et engagé »

Passages, une association de spectacles vivants, a ainsi aidé et accompagné Wejdan Nassif tout au long de son projet à travers leur plateforme d’aide aux artistes étrangers qui s’installent à Metz. « Le directeur de Passages, Hocine Chabira, et moi-même avons découvert le texte de Wejdan. Il nous a beaucoup plu, nous avons donc voulu l’aider à progresser, explique Louise Beauchène, chargée de mission au sein de Passages. Premièrement, c’est passé par la traduction des textes en français car elle les avait écrits en arabe. Ensuite, par la publication parce qu’on a trouvé que c’était un texte extrêmement touchant, fort et engagé ».

La MJC a été choisie pour l’édition du livre car elle possède une maison d’édition. C’était une occasion à saisir puisque le livre parle, en partie, des habitants de Borny, quartier dans lequel la MJC est implantée. « À vau l’eau » est en vente à la librairie La Cour des Grands, à la MJC de Borny et au festival Passages, du 10 au 19 mai, pour le prix de 12 euros.

À travers cette vidéo, découvrez de façon plus détaillée le portrait de l’auteure Wejdan Nassif :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.