Une promenade à Vallières pour découvrir son histoire

Le 28 septembre, les habitants de Metz Vallières et les curieux venus d’autres quartiers messins ont marché pendant environ 12 kilomètres, sur les sentiers du quartier pour découvrir son patrimoine historique et ses espaces naturels.

Pour le comité de quartier, co-organisateur de la promenade, l’intérêt de celle-ci est de faire découvrir aux habitants de Metz, ou même du quartier, la nature, l’environnement et les bâtiments qu’ils fréquentent sans toujours bien les connaître. En cet après-midi à la météo favorable, la balade est partie du parking de l’abbé Chaussier. Environ quarante personnes étaient présentes, en compagnie des ânes de l’association CPN Coquelicots (Connaître et Protéger la Nature).

À partir du parking, les promeneurs se sont dirigés vers l’ancien village pour découvrir en premier l’église Sainte-Lucie, édifice de culte catholique du XIème siècle consacré à Sainte-Lucie, patronne des aveugles et des électriciens. En passant par le lavoir, ancienne fontaine située dans le centre du village, ils ont longé le ruisseau pour arriver au centre socioculturel de Metz Vallières après avoir découvert quelques rues portant les noms de grands acteurs de la vie du quartier : rue Jean-Pierre Jean, député de la IIIème République et la rue Charlotte Jousse, bienfaitrice de Vallières qui a légué une partie de ses biens à la commune.

Une balade pour en savoir plus sur son quartier

La Corchade a également vu passer les promeneurs. Là-bas, ces derniers ont appris l’histoire de ce quartier. Pourquoi la Corchade ? « Ici, il y avait des équarrissages qui écorchaient les animaux, d’où le nom de la Corchade » explique un promeneur. « Ils récupéraient leurs peaux. Ensuite, la peau sur le bras, ils allaient à la tannerie de Saint Julien pour la faire travailler », précise le guide de la marche.

La balade s’est ensuite poursuivie sur les Hauts de Vallières pour découvrir le quartier Dubuisson, l’espace associatif écocitoyen, l’espace naturel pédagogique et convivial géré par les CPN Coquelicots. Entre les anciens vergers, les bois et d’anciennes parcelles vigneronnes, promeneurs et ânes ont emprunté les chemins en profitant du parfum des plantes (l’épiaire, l’églantier, la cardamine, etc.). La balade s’est terminée par un petit moment convivial, un bonheur pour toutes les personnes ayant participé à la promenade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.