Les maternelles fêtent la science à l’école Jean Moulin

Dans le cadre de la Fête de la Science, des élèves d’écoles maternelles ont participé à des ateliers de découverte scientifique à l’école Jean Moulin, du 7 au 18 octobre.

Du 7 au 18 octobre, 28 classes d’écoles maternelles messines se sont rendues à l’école Jean Moulin pour participer à des ateliers de découverte scientifique, organisés avec le soutien de l’OCCE (Office central de la coopération à l’école) Moselle et animés par Françoise Huser, ancienne conseillère pédagogique et huit autres enseignantes à la retraite. Pendant deux semaines, près de 1000 enfants ont pu bénéficier de ces ateliers. Outre les élèves des écoles maternelles, des petits de 3 à 6 ans fréquentant le centre social du quartier de Metz-Nord y ont également participé.

Pendant des séances d’une heure, les tout-petits, séparés en groupes, ont été sensibilisés à la science. Lors de cette édition, ils ont notamment pu comprendre de façon ludique l’aimantation, les jeux de lumières, les mécanismes,… « Nous avons choisi de les faire travailler sur l’eau car c’est incontournable comme sujet et c’est quelque chose que peu d’enfants manipulent chez eux, explique Françoise Huser. Ils adorent l’aimentation donc nous avons proposé des choses là-dessus. Concernant les mécanismes et les engrenages, ce sont des ateliers que nous n’avions pas faits depuis longtemps donc c’était l’occasion d’organiser des animations sur ces thèmes-là ».

Cette initiation ne s’arrêtera pas avec la Fête de la Science : des malettes pédagogiques sont accessibles et permettront de poursuivre cette découverte scientifique dans les établissements scolaires. « L’idée, c’est que cette fête ne soit pas un événement sans suite, précise Danielle Bori, adjointe au Maire chargée de l’éducation. C’est pour cela qu’un projet entre les écoles élémentaires de Borny et l’université de Bridoux est en cours de réalisation. On veut créer une passerelle et proposer une vraie plus-value scientifique et éducative aux élèves qui sont dans ces établissements. Il s’agit de faire tomber les barrières qui peuvent exister entre le quartier et l’université et de montrer que les sciences sont accessibles à tous ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.