Moselle Open, un tournoi vraiment open

Le samedi 18 et le mardi 21 septembre, des jeunes de QPV messins ont pu visiter les coulisses du tournoi de tennis et assister à un match. Une action à l’initiative de Metz Mécènes Solidaires et de Moselle Open, coordonnée par Bornybuzz.

L’APSIS-Emergence de Borny, l’AFEV, CASSIS, le centre social Pioche et Bornybuzz ont accompagné une vingtaine de jeunes pour découvrir les coulisses du Moselle Open. Le samedi 18 septembre, soit deux jours avant le premier service du tournoi, les jeunes ont eu accès à une visite privée des Arènes. Au sein de la salle polyvalente, les équipes travaillant sur l’événement étaient en pleine ébullition pour achever les derniers préparatifs de la compétition sportive. Vestiaires, salon d’attente des joueurs et de leur staff, stand technique, régie… tout était accessible lors de cette visite privée.

Le mardi suivant, les jeunes et leurs accompagnateurs étaient de retour aux Arènes de Metz pour assister, cette fois, à un match. Les organisateurs de Moselle Open, souhaitaient, par cette action, promouvoir le tennis, (qui peut encore souffrir d’une réputation de sport élitiste), mais surtout montrer que le sport était aussi un levier d’intégration sociale. Quant aux ados invités, ils étaient ravis d’avoir pu accéder aux coulisses d’une compétition sportive internationale et bien sûr d’assister à un match. Petit regret toutefois, ils n’ont pas pu rencontrer de joueurs, la crise sanitaire et les protocoles qui en découlent sont encore très stricts.

Et ne l’oublions pas, une autre équipe était mobilisée ces deux jours, celle des ados du Journal des Jeunes de Bornybuzz. Ils ont profité de la visite pour réaliser un reportage sur les coulisses du Moselle Open, ainsi que des images du match. Un extra du « Journal des Jeunes » que vous pourrez voir très prochainement sur bornybuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.