Avec APSIS Émergence, des jeunes se mettent à la course à pied

Depuis 2018, l’association APSIS Émergence initie un groupe de jeunes du quartier de Metz-Nord à la course à pied. Le projet se poursuit cette année et a été renommé « Les Foulées du Courage ».

Lancé l’année dernière par des éducateurs d’APSIS Émergence, le projet de course à pied se développe. Les jeunes de 16 à 20 ans y participant continuent de s’entraîner une fois par semaine et de prendre part à des courses officielles de 10 km. Mais le groupe va devoir monter en niveau puisqu’il participera, lors de cette saison 2019-2020, à un semi-marathon. Le projet a même été renommé « Les Foulées du courage ». « Pour progresser, il faut être constant donc, par tout temps, il faut venir s’entraîner. Cela demande du courage de sortir courir quand on pourrait être bien au chaud chez soi », explique Arona Gueye, éducateur spécialisé à APSIS Émergence.

Parmi la dizaine de participants aux « Foulées », tous n’ont pas les mêmes motivations : certains se sont laissés entraîner par leurs amis, d’autres voulaient retrouver la forme, se défouler, changer d’environnement ou tout simplement se distraire et rencontrer de nouvelles personnes. Mais tous partagent le même avis : ils ont beaucoup appris depuis qu’ils participent à ce projet. « J’ai gagné en confiance en moi », assure l’un d’entre eux. « Je suis plus ponctuel », rajoute un autre, tandis que sa voisine renchérit : « j’ai appris à me dépasser et je suis plus sociable ».

Un vraie réussite donc pour APSIS Émergence. D’autant que « Les Foulées du Courage » ne se limitent pas à la pratique régulière du sport. « C’est un projet d’accompagnement avant tout. Quand un jeune rencontre une difficulté, on intervient. C’est pour cela que l’on a mis en place de l’aide aux devoirs une fois par semaine. J’essaye aussi de les sortir du quartier : on va s’entraîner à Maizières ou à Hagondange, par exemple, pour qu’ils voient autre chose », détaille Arona Gueye.

« Retrouver la confiance » grâce aux « Foulées »

« Les Foulées », c’est aussi une action qui va en aider d’autres. Habib Ait L’Houcine s’occupe du projet insertion de l’association. Il intervient auprès de jeunes qui ont arrêté l’école, qui ont des difficultés à trouver du travail, qui ont des soucis de socialisation,… « Cela peut être intéressant pour eux de rejoindre Les Foulées. Le sport, cela leur permettra d’avoir une meilleure hygiène de vie et de retrouver confiance en eux. Le fait de réussir à courir 10 km, cela peut être un vrai boost mental pour eux ».

Les éducateurs en charge des « Foulées » pensent également à ajouter un volet santé et nutrition à ce projet avec la venue prochaine d’une diététicienne. « L’idée serait d’organiser une battle de cuisine pour que cela reste ludique, précise Arona Gueye. Il s’agirait de préparer un repas qui ne soit ni trop cher ni trop fort en calories ». Un challenge de plus à relever pour ces jeunes sportifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.