La Nuit de la lecture a animé l’Agora

Le 18 janvier dernier avait lieu la quatrième édition de la Nuit de la lecture. Cet événement, porté par le ministère de la culture, propose de multiples activités festives et littéraires. À l’Agora, spectacles, ateliers et escape game, entre autres, étaient au programme.

Lors de la Nuit de la lecture, les activités ne manquaient pas pour les enfants et les parents qui fréquentent l’Agora. La journée a commencé avec des ateliers de création de fusée et de confection de soupe avant de se poursuivre avec des spectacles. Devant une salle comble, les musiciens Julien Destange, Aurore Reichert, Rebecca Noël et Aalehx ont ainsi proposé un voyage musical à travers l’espace. Basé sur la bande-dessinée 18.56, le groupe a fait découvrir son univers futuriste à un public conquis.

Les amateurs de dessin ont pu profiter d’un atelier BD animé par Guillaume Matthias, auteur de bande-dessinée. L’occasion d’en apprendre plus sur les différents styles (franco-belge, comic, manga,…) et sur les étapes à suivre pour créer une BD. Petits et grands ont ainsi pu réaliser une page de bande-dessinée. « L’objectif, c’est qu’ils comprennent comment marche la narration, comment construire une histoire avec un début et une chute,… », explique Guillaume Matthias.

Lucky Luke, l’espace et la BD

Pour ceux qui aiment se mettre en scène, le collectif Bout d’Essais avait installé un studio photo au cœur de l’Agora. Parents et enfants ont ainsi pu se faire tirer le portrait dans l’univers de Lucky Luke. Pour ceux qui préfèrent résoudre des énigmes, Les Francs Limiers avaient prêté une escape box sur le thème de l’espace à l’Agora. « Elle a rencontré un franc succès ! » se félicitent les bibliothécaires.

La Nuit de la lecture s’est conclue avec une rencontre avec Guillaume Matthias, qui a notamment présenté ses ouvrages, dont Les Aventures de Bertrand Keufterian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.